À quelques heures du lancement de la nouvelle tournée de la Reine de la pop à Montréal, laMadonnatheque vous propose de revivre les grands moments et cette relation d’amour entre la célèbre chanteuse et la métropole.

wtgt_ls01

Madonna pendant le « Who’s That Girl Tour » en 1987

  La belle relation entre Madonna et Montréal débute bien avant sa première venue officielle en 1987. En effet lors du premier de ses deux concerts du « Who’s That Girl Tour » (le 6 & 7 juillet 1987) au Forum de Montréal, elle annonce avec fierté qu’un peu de sang canadien-français coule dans ses veines puisque, sa mère est née à Montréal.

TMtl-StJames-Exterior

Hôtel Le Saint-James de Montréal

Il va tout de même falloir attendre plus de 6 ans avant de revoir la Madone en spectacle au Québec. C’est au Stade Olympique que le « Girlie Show » débarque en 1993. L’endroit n’est pas le lieu idéal pour ce retour et les quelques dizaines de milliers de spectateurs. Madonna doit même s’en excuser : « cet endroit est fait pour le sport et non pour un spectacle de musique ! » N’empêche que le Québec et Montréal sont littéralement sous le charme de la blonde chanteuse ! On suit ses faits et gestes à la loupe: pendant son jogging quotidien ou ses sorties de son hôtel préféré à Montréal, le Saint-James.

Madonna pendant le spectacle "Girlie Show" au Stade Olympique de Montréal le 23 octobre 1993

Madonna pendant le spectacle « Girlie Show » au Stade Olympique de Montréal le 23 octobre 1993

Musique-Plus diffuse même un « Madonna-Marathon » de 24 heures. Clips, spectacles, diffusion en direct du Stade et des environs, rencontres avec des admirateurs… et un Denis Tablot qui fait la « liste d’épicerie » de Madonna pour sa loge ! Le « Girlie Show » est un autre des ses grands spectacles qui ont fait la marque de Madonna. Il est élaboré sur le thème visuel du « cirque burlesque » mélangeant diverses univers; le film Cabaret, l’univers du cirque, de la mode et l’univers érotique des films d’Andy Warhol des années 1970. Madonna avoue avoir été influencée par le Cirque du Soleil, entre autres. Anecdote surprenante, c’est Mario Pelchat qui fera la première partie du concert de Montréal !

En 1995, Madonna tourne le film « Evita » en Argentine et à Londres. L’un des danseurs de Tango qui l’accompagnera dans la pièce « Buenos Aires » est Denis Tremblay , un montréalais.

confessionsElle ne reviendra à Montréal qu’en 2006 pour la tournée « Confessions » les 21 et 22 juin en plein Grand-Prix. Elle demandera d’ailleurs aux spectateurs : « qu’est qui est le plus “hot” à Montréal ? Le Grand-Prix ou moi ?! » Elle targuera à nouveau d’avoir du «sang canadien-français», comme lors de son passage en 1987.

En 2008, lors du Sticky & Sweet Tour, elle dédie la chanson Miles Away à Rosemary, la mère du claviériste Ric’key Pageot (Montréalais qui fait alors sa première tournée avec elle et qui l’accompagnera pour le MDNA Tour et le Rebel Heart Tour à venir…) Elle lance aux montréalais: « J’ai su que c’était votre chanson préférée, Rosemary, allez, chantez avec moi ! ». Ric’key confirme l’importance que Madonna accorde aux origines de sa mère Madonna-Louise Fortin: «Cet aspect-là, elle garde ça très proche d’elle. D’ailleurs, elle me le rappelle tout le temps. Lorsqu’elle fait des blagues, elle dit toujours : « J’ai le droit de le dire, parce que ma mère était québécoise!« » C’est d’ailleurs, grâce à sa grand-mère Elsie qu’elle en apprendra plus sur ses origines canado-françaises.

madonna_elsie-fortin

Madonna en compagnie de sa grand-mère, Elsie Fortin (décédée en 2011 à l’âge de 99 ans).

En 2003, lors d’une entrevue télé en France, la chanteuse née à Bay City a avancé qu’elle n’aurait pu survivre dans l’industrie musicale sans sa « fortintude« , une expression qui fait référence à l’entêtement et au courage (fortitude en anglais) des Fortin.

Madonna s’entourera d’autres montréalais au fils des ans. C’est la compagnie « Moment Factory » qui réalisera le visuel époustouflant qui accompagnera sa prestation au spectacle de la mi-temps au SuperBowl 2012, ainsi que lors de sa tournée MDNA et ils récidiveront pour la prochaine tournée. Parlant du MDNA Tour, c’est le Québécois Michel Laprise qui sera le directeur artistique de la tournée qui débarquera à Montréal en août ainsi que sur les Plaines d’Abraham de Québec, le 1 septembre 2012, devant plus de 70 000 personnes ! L’une des plus grosses foule de la tournée.

En début de cette année, le danseur montréalais Nico Archambault accompagnait la chanteuse sur le plateau du clip « Living For Love » et lors de la prestation de ce premier extrait de l’album « Rebel Heart » au Grammys.

Cet été, l’Internationale des Feux Loto-Québec présentait un spectacle-hommage à Madonna pour sa soirée de clôture. Un succès populaire et critique ! Quelque jours plus tard, Madonna publiait un message au comité organisateur des célébrations Fierté Montréal , une semaine dédiée aux membres des communautés LGBT (lesbiennes, gais, bisexuels et trans), elle a écrit la note suivante : « L’amour n’a pas de couleur, de genre, de limites. Partagez-le, répandez-le et défendez-le Montréal! Bonne Semaine de la fierté! »

a3e4ba61-a96e-400b-99b5-955206ecd3f8_ORIGINAL

Dans quelques heures, la presse internationale sera présente à Montréal en compagnie de Diplo et toute son équipe  pour souligner le lancement de ce qui s’annonce être comme la plus grosse tournée en carrière de la Reine de la pop ! Pas moins de 60 concerts sur 4 continents et des millions de spectateurs répondront à l’appel de la chanteuse qui promet un show où le romantisme et l’amour seront au rendez-vous !

Vous y serez ?

Madonna : rebelle un jour, rebelle toujours… Peut-être un peu à cause du sang franco-canadien qui circule dans son cœur de rebelle ?

Billy Robinson (8 Septembre 2015)