Rebel Heart Tour (2015)

62 concerts (16 pays)– 25 titres
9 septembre 2015 -mars 2016
Directeur : Jamie King

madonna-rebelhearttour-poster

Le Rebel Heart Tour est la dixième tournée mondiale de Madonna, programmée dans le but de promouvoir son treizième album studio Rebel Heart, lancé le 6 mars 2015. La tournée est pour le moment composée d’une soixantaine de dates à travers l’Amérique du Nord et l’Europe et l’Océanie. La tournée débutera le 9 septembre 2015 à Montréal au Québec (Canada). Madonna visitera  pour la première fois de sa carrière l’Asie du sud-est et depuis The Girlie Show Tour, l’Océanie, début 2016. Cette tournée succède ainsi à sa précédente The MDNA Tour et est produite par Live Nation Global Touring.

En , Madonna travaillait encore sur la setlist avec les directeurs artistiques, producteurs, concepteurs et chorégraphes. Elle a décrit le concert comme un « spectacle à caractéristique théâtrale », regroupant des chansons de toute sa carrière. Cependant, le choix fut difficile, la chanteuse voulant interpréter les chansons de Rebel Heart et également son vieux répertoire pour satisfaire ses fans. La création de la setlist fut donc extrêmement compliquée pour Madonna, les nouvelles chansons et les anciennes devant coller musicalement ensemble. Le thème romantique de la tournée fut associé avec le nom, Rebel Heart, ou avoir un cœur rebelle, constituant un voyage avec ses opinions personnelles « d’avoir un cœur rebelle, de vivre pour l’amour. Ils sont liés vous voyez – se relever, croire en ses rêves, surmonter le chagrin, des choses comme ça… – Vous savez, les choses simples de la vie« .

L’amour et le romantisme ont été nommés thèmes centraux du show. Elle a également juxtaposé les idées opposées de la sexualité et de la religion, disant qu’elle « était plongée dans la manière dont ils n’étaient pas fusionnels ensemble. Mais dans mon monde, ils vont ensemble ». Pour le Oakland Press, Madonna a expliqué :

« J’aborde des thèmes très complexes dans mon travail. Il est dans mon ADN de prendre des idées et des conventions et de déjouer les normes, de questionner les choses, de les tourner dans un autre sens et de dire : « Mais que faire si… ? ». Ce n’est pas parce que je ne respecte pas les idées et les croyances des autres. Mais les gens ont besoin d’avoir leurs idées et leurs croyances contestées, si seulement 9a les rends plus fort à propos de quoi il croit, pour que les gens se posent des questions : « Pourquoi je fais cela ? Pourquoi cela me définit ? ». Je penses qu’il est important que les gens se posent ces questions et les posent à d’autres personnes. Je pense que c’est le but de l’art, et c’est ce à quoi je pense quand je monte mon spectacle »

La société montréalaise de multimédia Moment Factory collabore pour la troisième fois avec la chanteuse, après la mi-temps du Super Bowl XLVI et le MDNA Tour. Le tournage pour les vidéos de la tournée a également eu lieu, dont une avec le boxeur Mike Tyson, qui effectue un featuring sur le titre « Iconic » sur l’album. 

Hommages

  • Le , lors de son spectacle à Stockholm, Madonna fait un discours et chante « Like a Prayer » pour rendre hommage aux victimes des attentats de Paris, survenus le .
  • Le , lors du spectacle de Londres, Madonna fait un discours consacré à la lutte contre le SIDA dans le monde, évoquant notamment la mort d’amis qui lui étaient chers, victimes de cette maladie, comme l’artiste Keith Haring.
  • Le , alors qu’elle se trouvait à Paris, Madonna se rend Place de la République après son concert pour rendre hommage aux victimes des attentats du . Elle interprète « Imagine » de John Lennon, « Ghosttown » et « Like a Prayer ». Le même soir, son fils David était monté sur scène pour chanter une chanson de Bob Marley, « Redemption Song ». Le même soir ainsi que le , entre « Music » et « Candy Shop », La Marseillaise a été chantée par le public. Le , David est à nouveau monté sur scène, cette fois pour interpréter avec sa mère « Like a Prayer ».
  • Le , lors du concert de Houston, Madonna a rendu hommage au chanteur David Bowie, disparu deux jours plus tôt. Elle a expliqué à quel point il avait changé le cours de sa vie, après qu’elle a assisté à l’un des concerts de la tournée Isolar – 1976 Tour, à Detroit, en 1976. Il s’agit du premier concert auquel la chanteuse a assisté. Elle a ensuite interprété la chanson « Rebel Rebel ».

La tournée génère un bénéfice de 169,8 millions de dollars avec 1 045 479 tickets vendus sur les 82 dates. Madonna devient ainsi l’artiste solo ayant engrangé le plus de recettes sur l’ensemble de ses tournées avec 1,31 milliard de dollars de recettes, se plaçant derrière les Rolling Stones et U2.

Le spectacle fut enregistré lors des deux derniers concerts de la tournée, les 19 et  à Sydney. La première diffusion de la captation a lieu le  sur le réseau ShowTime.

Madonna annonce le  la sortie internationale du film du spectacle pour le  en Dvd, Blu-ray, CD et digital.

Au programme

Joan Of Arc/Samurai: 

Iconic
Bitch I’m Madonna
Burning up
Holy Water/Vogue
Devil Pray

Messiah (Interlude)

Rockabilly Meets Tokyo:

Body Shop
True Blue
Deeper and Deeper
HeartBreakCity/Love Don’t Live Here Anymore
Like a Virgin

Justify my Love/S.E.X. (Interlude)

Latin/Gypsy:

Living for Love
La Isla Bonita
Dress You Up (ft. Into the Groove/Everybody/Lucky Star)
Who’s That Girl
Ghosttown (à partir du concert au Barcley’s Center de Brooklyn, NY : 19.09.15)
Rebel Heart

Illuminati (Interlude)

Crazy Years/Party: 

Music/Get Stupid
Candy Shop
Material Girl
La Vie en Rose
Unapologetic Bitch
Holiday

Itinéraire

Tears of a Clown

(Concert gratuit à Melbourne)

Le 3 mars 2016, via son site officiel, Madonna annonce un show spécialement réservé à ses fans Australiens afin de les remercier de leur patience face à son retour sur le continent océanique. Le show a lieu le 10 mars 2016, à Melbourne, au Forum Theatre. Les spectateurs sont tirés au sort à la suite d’un concours. Le spectacle est décrit comme un mélange de musique, d’art et de comédie. Le même jour, Madonna publie une courte vidéo sur son compte Instagram, où elle est vêtue d’un costume de clown, rappelant le Pierrot du concert du Girlie Show (1993), dernière tournée de Madonna passée en Australie.

Madonna durant son concert « Tears Of A Clown » à Melbourne

Au début du concert, Madonna précise que le show n’est pas tout à fait au point et que le public assiste à un « work in progress ». Madonna porte une seule tenue : un costume de clown en satin, une perruque rose et un maquillage d’inspiration asiatique. Les titres interprétés sont extraits des albums Madonna (1983), Bedtime Stories (1994), Ray of Light (1998), Music (2000), American Life (2003) et Rebel Heart (2015).

Parmi les titres interprétés lors du Rebel Heart Tour, on peut compter « Don’t Tell Me » et « Take a Bow » chantés lors de certaines dates, ainsi que « Holiday ». Madonna intègre également une chanson de la comédie musicale A Little Night Music, « Send in the Clowns », ainsi que « Between the Bars » d’Elliott Smith, déjà reprise en 2013 à l’occasion d’une projection du film secretprojectrevolution à New York. Les titres extraits de l’album American Life n’avaient jamais été interprétés sur scène.

Des extraits du concert figurent dans les bonus du DVD et du Blu-ray du Rebel Heart Tour.

En octobre 2016, Madonna annonce une seconde date de Tears of a Clown, cette fois-ci en collaboration avec Art Basel, pour un gala de charité se tenant à Miami Beach le 2 décembre de la même année, au bénéfice de l’association Raising Malawi.

Médias